Découvrez ma profession de foi !

Lire la suite

Participez

Découvrez mes engagements pour le 13ème

Bienvenue dans l'équipe de campagne !
Suivez également la campagne sur et

Suivez-nous

eelv.fr

À Standing Rock comme ailleurs, agir pour le climat

Lire la suite

FEMMES EN POLITIQUE Apéro débat convivial avec Esther Benbassa et Mathilde Julié Viot // Mardi 23 mai à 19h30 chez Trassoudaine (3 Place Nationale, 75013)

Lire la suite

eelv.fr

Les écologistes mobilisé-e-s contre Cigéo

Lire la suite

Apéro Débat convivial avec Eva Joly et Thomas Porcher // Jeudi 18 mai à 18h à l’Oraziano (123 Bd de l’Hôpital 13ème)

Lire la suite

Évènements le 18 mai, le 23 mai et le 8 juin

Lire la suite

eelv.fr

Le 20 mai, les écologistes marcheront contre Monsanto

Lire la suite

Découvrez notre tract !

Lire la suite

eelv.fr

Réaction d’Europe Écologie Les Verts à la composition du gouvernement

Lire la suite

Charza Shahabuddin suppléante de Claire Monod à Paris 13ème

Lire la suite

eelv.fr

Contre les LGBTphobies : rester mobilisé-es

Lire la suite

Campagne pour tout le monde !

Hier, lundi 20 mars la chaleureuse équipe de campagne s'est réunie autour d'un verre au "Bomby's café" afin de faire connaissance et discuter des premiers sujets. Avec une organisation au cordeau composé de Jean-François, Yves, Wilfried et Marie-Pierre, l'incontournable geek-élu d'arrondissement Adrien, des militants chevronnés, Dominique, Jean-Luc, Claudia, David, Michella, Juli et Agustina sans oublier des jeunes dynamiques: Chitro, Sofiane, Charza, Magali et Benjamin.

Lire la suite

eelv.fr

Réaction d’EELV à la nomination du Premier ministre

Lire la suite

Le projet d’EELV, « Bien vivre », en téléchargement

Le projet d’EELV, « Bien vivre », en téléchargement

Lire la suite

eelv.fr

Élection d’Emmanuel Macron : un soulagement, pas un blanc-seing

Lire la suite

12/03/17 Carnet de campagne

Je voulais livrer un petit état des lieux vu du terrain et réfléchir à cette campagne un peu folle et hautement improbable, un peu floue et souvent à front renversé. Une campagne instable par nature. Nous vivons un moment de contradiction forte, de tension et de confusion. De perte de repère pour certains et une campagne qui livre aussi son lot de situations cocasses. Une campagne irréelle de glissements où les concurrents sont devenus parfois des partenaires et des partenaires parfois des adversaires. Mais aussi des concurrents devenus des adversaires... Alors les citoyens ne savent plus, plus rien et le désarroi public est immense. La peur les étreint et ils cherchent ardemment une solution. Ils sont nombreux dans le réunions, dans les débats, sur les réseaux. Leur attente est extrêmement forte. Leur quête est récurrente. Et ils nous sollicitent. Mais il y a aussi un fait. Il est advenu le temps où l'écologie politique est au cœur des préoccupations de toutes et tous.  L'écologie est devenu une évidence dans l'opinion, notamment chez les jeunes. Et se retrouve au cœur des programmes de tous les partis. Avec plus ou moins de sincérité ou de résignation. Alors redisons toutes celles et tous ceux qui y croient et nous soutiennent nous savent gré du choix que nous avons fait. Ils nous remercient tous les jours. Nous vivons ce moment paradoxal où être au plus haut de la reconnaissance de nos idées nous vaut de ne pas être présents a la présidentielle. Et où le geste symbolique du retrait de notre candidature nous vaut une reconnaissance grandissante. Oui on est un peu cul par dessus tête. On est comme tout le monde. Alors gardons le cap, notre cap. Pouvons nous nous accorder sur le fait de savourer visiblement la reconnaissance partagée de nos combats ? Nous avons si bien contaminé l'opinion que Benoit Hamon est sorti du chapeau de la primaire socialiste. Pas du parti socialiste, ce ne serait jamais arrivé comme ça. Mais qui aurait pu parier sur ça  une seconde il y a encore 1 mois ? Qui ? Alors nous sommes arrivés à un moment clef où nos choix doivent inclure a la fois l'immédiateté troublée et l'avenir que nous voulons. Pas le pire. Le meilleur. J  Nous portons une vision du monde qui s'est toujours projetée dans l'avenir lointain contrairement aux autres. L'accord est une première marche. La recomposition de la gauche on l'avait prévue pour après. A force de l'avoir attendu, on était résigné à subir encore longtemps notre fait minoritaire. L'opinion public nous a devancé. A défaut d'avoir pu prendre les devants il nous revient maintenant de nous engager à fond dans les orientations qui sont les nôtres, partagées avec nos partenaires. Et de gagner sur nos idées. Alors écoutons celles et ceux qui nous soutiennent et qui veulent plus d'écologie. Soyons proches de celles et ceux qui demandent du fond, des idées, une vision et non pas du vent, non pas du populisme, non pas des mandats de gestionnaire de la crise. Mais un souffle pour l'avenir. Répondons à nos concitoyens et portons l'écologie sur le terrain avec celles et ceux qui nous ont rejoint. Et continuons à polliniser l'opinion pour que, à l'instar de l'Autriche, l'écologie l'emporte vite contre le populisme.

Lire la suite

eelv.fr

Appel à l’union des forces écologistes et de gauche

Lire la suite

12/09/16 Pourquoi tout ces murs ?

Nous vivons une période où tout s'accélère, tous les jours, les médias, le réchauffement climatiques, l'éclosion des populisme et la montée des extrêmes droites face à un monde où les conflits s'enveniment et le nombre des victimes augmentent, que les habitants fuient et que les réfugiés sont de plus en plus nombreux... Et maintenant ce qui s'accélère c'est la construction des murs. Et la honte m'envahie quand c'est en France que le dernier se bâtit depuis cette semaine. Et que la seule collaboration avec les anglais que le gouvernement arrive à conclure est un accord pour leur faire financer ça, cette honte à quelques mois du Brexit ! Ce qui s'accélère aussi c'est le fossé qui se creuse avec ces attitudes faussement sécuritaires et celles humaniste et généreuse des élus locaux qui prennent leur responsabilité et construisent des lieux d'accueil plutôt que des murs. Je pense a Damien bien sur qui a si bien inspiré Hidalgo à Paris. Le fossé se creuse entre les élus locaux quand le FN se distingue avec ma commune sans migrant. Et que la FEVE propose un vœu a faire voter pour déclarer les communes favorables à l'accueil des migrants dans tous les territoriale de la France. Il a ouvert les vannes et poursuit son outrance quand Sarkozy remet en cause le droit du sol pour le droit du sang. Je suis engagée dans RESF et je suis de très près des nombreuses familles. L'asso constate aujourd'hui une recrudescence des OQTF, des violences, des retours forcés... Il n'y a pas que la droite qui déraille... Je suis fière d'appartenir à un parti qui ne transige pas, qui ne faiblit pas et dont les voix portent haut et fort les valeurs d'humanisme et de paix, qui sait partout faire ce qu'il dit, mettre des actes sur ces mots. Les amis restons soudés et forts sur ces valeurs, nous serons peut être les derniers a résister sur ce thème dans les mois qui viennent mais nous serons ire.

Lire la suite

eelv.fr

Faire barrage au Front national et continuer le combat écologiste

Lire la suite

Rdv: Lundi 20 Mars 2017 Campagne pour tout le monde !

Lire la suite

eelv.fr

Référendum en Turquie : le peuple turc, coupé en deux, porte le deuil de la démocratie

Lire la suite

COP 21

Lire la suite

Colombie à Cali pour une ville durable

Lire la suite

Pour une région intelligente et durable

Lire la suite

Les compétences du Conseil Régional d’IDF

Lire la suite

Contributions et réflexions sur le Grand Paris

Lire la suite

Le Schéma Régional IDF 2030 (SDRIF)

Lire la suite